Posted on

Malevolent Spirits Mononogatari – Episode 1

Bienvenue chère Saonome, et bienvenue dans cette première review consacré à la série Malvelous Spirits Mononogatari.

Cet épisode intitulé « Hyôma » a été diffusé le 9 janvier 2023 et présente l’arrivé de Hyôma dans la demeure de la famille Nagatsuki. Cet épisode adapte entièrement le chapitre 1 du manga commençant le 1er volume du manga. Fait intéressant d’ailleurs, dans la version française proposé par Pika Edition, le premier chapitre se nomme « Saenome« , tandis que le second quand as lui est « Hyôma« . Mais outre mesure ce n’est pas un défaut en sois.

Car dans ce premier épisode nous fait suivre l’histoire du point de vue de Hyôma en nous donnant comme base sa vision du monde ainsi que sa haine des Tsukumogami et du mal dons ils sont capables.

Marebito, Tsukumogamie et Saenome

Hyôma est un jeune garçon travaillant en tant que Saeonome, travaille qui consiste à renvoyer dans l’au-delà les esprits égarés dans notre monde. Mais il voue une haine profonde envers ces derniers depuis que l’un d’eux à tuer son frère et sa sœur lorsqu’il était plus jeune.

La série commence avec une scène de rare violence en nous montrant le meurtre du frère et de la sœur de Hyôma. Et ces derniers essayant de le sauver. Juste après l’histoire commence quelques années plus tard avec Hyôma Kunato chassant l’un de ses dit Tsukumogami.

Et déjà pour commencer j’aimerais revenir sur les différents termes comme MarebitoTsukumogami et Saenome présenter dès les premières minutes de l’épisode, car en plus d’être les bases de cet univers, c’est aussi des notions très importante qui seront utile pour comprendre des éléments futurs à l’histoire et au lore de la série. Fessons donc un rapide point sur ces termes techniques.

Tout d’abord les Marebito, ce sont des esprits éternels de l’au-delà qui n’ont pas de forme physique. Un peu comme des âmes, il arrive qu’il s’égare dans l’ici-bas (ou monde terrestre) en prenant possession d’un Contenant comme des vieux objets (une pièce de monnaie, un sabre, etc…). Et c’est lorsque ces âmes hantent l’un de ses contenants que l’on les appelle des Tsukumogami. Parmi les Tsukumogami certains sont appeler « Cas exceptionnels » ce sont des Tsukumogami qui ont adopté une forme humaine et ayant reçu la permission de vivre permis des derniers celon certains critères.

Et enfin les Saenome. Ce sont des êtres humains qui ont hérité de la puissance des “Saenogami” les dieux protecteurs de la frontière avec l’au-delà. Leur métier consiste principalement à guider les Tsukumogami et les Marebito égarées (de manière pacifique ou par la force) pour les ramener dans l’au-delà. C’est en quelques sortes des exorcistes qui s’occupe de renvoyer les esprits malveillants dans l’autre monde.

L’opening Koigoromo chanter par le groupe ARCANA PROJECT se lance et nous permet de profiter au mieux du visuel des différents personnages de la série. Il est intéressant de noter pour ceux ayant lu le manga l’apparition d’un personnage dont le vissage ne nous a pas pourtant pas été révéler. Une bonne nouvelle qui annonce sûrement un travail plus approfondi sur l’un des passages marquant de la série.

Après ça on se tourne du point de vue de Zohei Kunato, le grand-père de Hyôma qui scelle pacifiquement un Tsukumogami vous le regard de policier. Une technique bien menée pour dire que les Saenome ne remplacent pas la police dans le monde, non ils sont une sorte de police spéciale qui s’occupe les affaires de Tsukumogami qui dépasse les force de l’ordre. Hyôma quant à lui est à une bannière un peu plus bourrine disons le, de sceller les Tsukumogami. 

Sans suit ensuite une discussion entre ces 2 derniers ou Hyôma explique à son grand-père la méthode qu’il a utilisé conter le Tsukumogami. Ce dernier désemparé rappelle à son petit-fils que les Tsukumogami sont loin d’être des esprits assoiffée de sang, qu’ils sont pour la plupart juste désorientés et on juste besoin d’aide pour repartir dans l’au-delà. Et que le rôle des Saenome est tout d’abord d’écouter et de guide les âmes égarer, et non de leur rentré dedans comme le fait Hyôma.

La haine qu’a Hyôma envers les Tsukumogami est encore si vive depuis les années, que son grand-père décide de l’envoyer en pension auprès de la famille Nagatsuki, famille dirigée par Botan Nagatsuki et comportant 6 cas exceptionnel vivant en harmonie avec cette dernière. Tout cela dans le but de forcer Hyôma à côtoyer et à changer sa vision de ses derniers. 

Le lendemain Hyôma se retrouve à Kyoto afin de se rendre à la demeure de Nagatsuki. Je n’en ai pas parlé jusque-là, mais on note jusqu’à présent un soin tout particulier apporter aux différents décors de la série. Même si le contraste avec le style des personnages est net, on ne peut pas le cacher que ce style très traditionnel et très artistique, permet de renforcer l’ambiance du folklore japonais des légendes des Yōkai (tout en se démarquant des productions plus traditionnelles).

Une fois arriver à son nouveau lieu de résidence, il va faire la rencontre des différents Tsukumogami de la famille Nagatsuki. À savoir dans leur ordre d’apparition, Haori, Kushige, Kagami, Suzuri, et Nagi.

Sans suit Hyôma qui joue cartes sur table en leur disant qu’il hait les Tsukumogami et n’a pas prévu de se rapprocher d’eux. Et tandis que ces derniers essayent de le rassurer en lui disant qu’ils ne sont pas du même genre que les Tsukumogami qu’il a déjà rencontré, Hyôma pense au contraire que ces derniers utilisent comme prétexte leur vie avec Botan pour préparer autres choses. 

Et on notera une légère différence avec le manga sur ce moment, la ou le manga proposer une page entière pour présenter les 4 Tsukumogami en ombre avec juste leurs yeux brillé pour présenter leur réaction face aux paroles de Hyôma. L’animé adapte cela avec des plans sur les vissages des personnages avec une lueur dans leur regard. L’idée est là, mais on perd une partie de l’impact de la scène qui montrait une réaction nettement plus menaçante lorsque quelqu’un dit du mal de Botan

Suite à quoi débute un affrontement entre Nagi le Tsukumogami d’un Katana et Hyôma, un genre de présentation entre ces 2 têtes brûler pour tester leur capacité. Le combat est nettement plus consistant que dans le manga, ou l’on se contenter de peu d’échange de coup. On aborde aussi rapidement le pouvoir des dieux Sae attribué à certains saenome et qui se manifeste au travers des objets que Hyôma tient dans ses mains, mais on aura l’occasion d’en reparler dans un autre épisode.

Car leur affrontement va vite être interrompu par l’approche de Botan qui a décidé de sécher son dernier cours pour accueillir son nouvelle invité. Mais comme les 2 têtes brûler n’ont pas dans l’idée d’arrêter leur affrontement le reste des Tsukumogami décide d’intervenir en se jetant tous sur Hyôma pour le mette à terre. Et ceux juste avant l’arrivé de Botan qui retrouve son invité allonger sur le sol.

Conclusion

En conclusion, ce premier épisode adapte très bien l’œuvre d’Onigunsou. Que ce soit le travail de l’ambiance ou même l’adaptation qui se permet de rajouter quelques scènes, on a la une entrée en matière assez efficace et basique pour présenter la série. Bien sur beaucoup d’éléments ne sont pas encore montrés voir pas du tout expliquer, on se concentre surtout sur le point de vue de Hyôma en nous exposant sa haine des Tsukumogami qui semble excessif au vu de ce qu’on peut voir d’eux.

Merci à vous d’avoir lu, n’hésitez pas à commenter pour me donner votre ressenti sur ce premier épisode si vous l’avez vu. L’abîme des ténèbres est-il clair ? Donnons nous rendez-vous la semaine prochaine pour poursuivre le combat contre ces esprits malveillants !

L’animé est disponible chez Crunchyroll en simulcast.

Synopsis

Tsukumogami : esprits, ou « marebito« , qui ont possédé des objets anciens et ont acquis une forme physique.

Bien qu’il fasse partie d’une illustre famille de saenome qui a pour objectif de les renvoyer pacifiquement dans leur monde, Kunato Hyouma les méprise depuis le décès tragique des membres de sa famille. Afin de le guérir de ce dégoût, le grand-père de Hyouma l’envoie vivre avec Nagatsuki Botan, une jeune fille qui cohabite en harmonie avec un groupe de Tsukumogami pacifistes qui viennent en aide aux Humains en traquant les Tsukumogami renégats.

spirits seekers affiche fr

Laisser un commentaire