Posted on

Ça commence à devenir une habitude mais cette saison d’été je l’ai suivi avec un rythme totalement désordonné. Mise à part Made In Abyss et à la limite BASTARD, j’ai suivi aucun animé de manière régulière depuis la diffusion de son premier épisode. La faute à quoi ? Un manque de temps plus qu’important, et une forte addiction à Twitch (sérieusement faudrait que j’en parle un jour tellement ça me bouffe du temps). Du coup c’est seulement à partir de fin Août et durant le mois de Septembre que j’ai commencé à rattraper mon retard.

Dans le lot, il y a eu des très belles surprises que je suis content d’avoir regardées à la suite (pour éviter l’attente entre les épisodes), mais à contrario il y a certaines séries qui commençaient bien, mais mon énormément ennuyer.

bastard ankoku no hakai shin ona fr

BASTARD

De vague souvenir vue que c’est sorti en totalité dès le début Juillet, mais contrairement c’est un bon gros shonen avec de la baston et des seins, mais on se fait un peu chier niveau schéma narratif qui se répète un poil trop. 

Le monde est attaqué par l’armée du mal et les derniers bastions de l’humanité réveille Dark Schneider, un archimagie surpuissant qui était emprisonner dans le corps d’un enfant pendant 15 ans. Il affronte les méchants (qui ensuite deviennent ses alliées), mais ce dernier a comme vrai objectif de dominé le monde. 

En soit, c’est bien animé et ça va sustenter les plus nostalgiques en manque d’action. Mais j’ai tout de même trouvé que l’intrigue à mal vieillit.   

Synopsis : 400 ans après la chute de la civilisation moderne, dans un monde sans foi ni loi, où règne la magie, le fer et le sang, l’armée des ténèbres attaque le royaume de Meta-Licana dans le but de récupérer l’un des 4 sceaux emprisonnant Antrhax, le dieu de la destruction. Tout cela afin de pouvoir, grâce a lui, conquérir le monde.

Pour pouvoir contrer cette attaque, les habitants de Meta-Licana décident d’utiliser leur dernier recours en libérant Dark Schneider, enfermé dans le corps d’un enfant appelé Lucié. Pour lever le sceau, il doit recevoir le baiser de la fille du grand mage Tia Noto Yoko.

Mais Dark Schneider n’en fait qu’à sa tête, et décide de poursuivre ce qu’il avait commencé : conquérir le monde !!

youkoso jitsuryoku shijou shugi no kyoushitsu

Classroom of the Elite saison 2

Je ne vais pas revenir sur ce qui a déjà été dit sur les soucis d’animation (surtout que ça ne m’a pas plus dérangé que ça), mais à l’instar de la première saison j’ai trouvé Classroom très cool à regarder et pleins de belle promesse.

Le début de saison était certes un peu compliqué à comprendre (le temps de se remettre dans le bain), mais une fois dedans c’est un vrai kiff de voir Ayanokoji continuer à traîne dans intrigue social où il essaye de faire remonté le niveau de la classe par l’intermédiaire de Suzune tout en restant dans l’ombre. Kei Karuizawa, un personnage presque transparent dans la première saison va avoir un grand rôle, si ce n’est être l’élément central de cette saison. 

En bref, très bonne saison qui me donne envie d’en voir plus.

Synopsis : Kiyotaka Ayanokôji intègre le prestigieux lycée Tokyo Kôdo Ikusei où, une fois le diplôme en poche, quasiment 100 % des élèves trouvent un travail ou sont reçus à l’université. Pas de chance, il rate l’examen d’entrée et se retrouve dans la classe 1-D où finissent tous les élèves à problèmes ! Mais au bout d’un mois, Kiyotaka et ses camarades de classe découvrent l’envers du décor et le terrible système sur lequel repose le fonctionnement de cette école…

overlord iv

Overlord Saison 4

Une saison 4 que j’ai trouvé bien meilleurs que les autres. Overlord passe enfin à des enjeux dignes de son titre en se confrontant aux différents pays tout en mettant en avant leur désir de conquête. De grandes batailles qui, même si on connaît déjà leur finalité, arrive toujours à nous surprendre et à nous en apprendre grâce à l’analyse d’Ainz.

On a même une remise en avant de Shalltear qu’on avait plus vraiment revue depuis la saison 1, mais je ne sais pas pourquoi, la série a décidé de la rendre super débile. Ils avaient déjà fait la même chose avec Cocytus lors de la saison 2 en lui donnant 2 de QI sur le plan stratégique. Mais là où je l’excusais, car on en savait vraiment peu sur lui, Shalltear à quand même eu droit à un développement bien différent lors de la 1er saison. 

Il y a intérêt que la suite soit du même niveau (si elle n’arrive pas de 5 ans)

Synopsis : Ainz Ooal Gown a décidé de faire de son royaume une utopie pour toutes les races. Pendant ce temps, les dirigeants d’autres pays complotent pour s’opposer à lui et à sa nation nouvellement fondée.

made in abyss

Made in Abyss Saison 2

Je me suis revu la saison 1 de Made In abyss ainsi que le film 3 (que je n’avais pas encore vue) avant d’attaque la saison 2. Et whoaw, de loin mon meilleur visionnage de la saison. 

Riko, Légu et Nanachi se rendent au 6ème niveau au sein de la ville d’or rempli d’esprit et ou plus aucun retour en arrière n’est possible. Mais en parallèle on va suivre un groupe d’explorateur (dans le passé) parti également chercher cette mystérieuse cité, on va apprendre au côté des 2 groupes et de leurs 2 voyages, des rêves différents qui ont motivé les gens à se rendre dans l’abysse. Mais pas seulement, car la ville d’or du 6e niveau à un secret liée à sa création, mais aussi à sa destruction. 

Comme Made in Abyss nous y a déjà habituer, le sens de ce qu’il est moral de faire est mise à rude épreuve. Alors qu’on pense que tout est sous contrôle, on a peur à chaque instant pour Riko et son groupe en se demandant à chaque instant si tout ne va pas basculer. Et la série joue fortement avec ça, plusieurs fois je me suis retrouvé accroché à mon siège face aux atrocités qui sont commis, ou à l’horreur à laquelle on fait face. C’est loin d’être une petite balade tranquille, et ça l’abysse nous le fait bien comprendre en permanence.

Synopsis : Riko, Légu et Nanachi se remettent peu à peu de leur affrontement face au Seigneur de l’Aube, le terrible Bondold.

Par ailleurs, Riko est désormais en possession de son propre sifflet blanc, créé à partir des restes de Prushka.

Plus déterminés que jamais à percer les secrets de l’Abysse, nos trois explorateurs font à présent route vers le sixième niveau : la ville d’or incandescente.

Selon la légende, lorsqu’un sifflet blanc descend aussi bas, on dit qu’il s’élance dans son dernier plongeon, car il ne pourra plus jamais revenir en arrière…

hoshi no samidare

The Lucifer And Biscuit Hammer

Alors l’animé Samidare… Prometteur au début, l’animé m’a rapidement perdu dans ce qu’il raconte. Je n’arrive pas à y sortir de fond à cette histoire, j’ai du mal à m’attacher aux personnages (à la limite Hangetsu) qui risquent pourtant tous leur vie pour sauver l’humanité. Je ne sais pas je trouve que les persos sont mal exploité et certain trop cliché. On va quand même continuer vue que l’animé va faire 24 épisodes (je pensais à 12 au début) puis on verra. 

Synopsis : Alors que le monde est menacé par un gigantesque maillet spatial capable de fendre la Terre en deux, le courageux chevalier lézard Sir Noi Crezant part à la recherche du preux Yûhi Amamiya et de la princesse héroïque Samidare, qui sont les seuls capables de s’opposer à la menace.

En pratique, les choses sont cependant beaucoup moins simples et Sir Noi Crezant n’est pas au bout de ses peines.

danmachi 4

DanMachi Saison 4

Franchement ça s’annonçait bien cette saison 4. Bell a finalement atteint le LV4 et part pour une grosse exploration en groupe dans le donjon qui va mal tourner. 

On pourra attester de ses nouvelles capacités ainsi que celle de ces alliées, ça prend bien son temps de mettre en place l’action tout en respectant une certaine logique déjà mise en place dans l’univers de DanMachi concernant les dangers imprévisible du donjon, mais j’en ressors plus comme une grosse introduction pour mettre en avant Bell et en son équipe pour la suite de l’histoire. Ça reste bien, mais on a moins cet aspect « chaque action aura un impact sur le futur » qu’on avait dans la saison 3. 

Le bon point cependant, c’est enfin la mise en avant de Ryu (meilleur personnage de la série) qui va être mise en avant dans la seconde partie qui arrive d’ici Janvier.

Synopsis : Nous retrouvons Bell, après qu’il a perdu son affrontement contre le puissant Asterius. Il s’est alors réconcilié avec Ais et souhaite désormais s’entrainer davantage afin de devenir plus fort.

kakegurui twin

Gambling School – Twin

Très content de retrouver Kakegurui et surtout le personnage de Mary. On assiste dans cette série à c’est tout début dans le monde des jeux d’argent, toujours intéressant et en plus ça mélange des nouveaux personnages avec ceux qu’on connaît déjà. Un peu déçu qu’il n’y est que 6 épisodes et que les acteurs de la VF ai changer (mais elle reste très bonne). J’ai aussi trouvé les premiers jeux moins intéressants que la série principal, ça tourne un peu trop autour des dès.

Synopsis : Un an avant que Yumeko Jabami ne foule le sol de l’Académie privée Hyakkou, l’établissement accueille une jeune boursière ambitieuse nommée Mary. Bien qu’elle devienne rapidement la cible de ses nouveaux camarades, son intelligence va lui permettre d’écraser ses adversaires. Accompagnée par sa riche, mais pleutre amie Tsuzura Hanatemori, elle est prête à tout pour s’élever !

ao ashi

Ao Ashi

Alors que je trouvais les 12 premiers épisodes bons, mais sans réel plus, la suite de l’histoire à su augmenter le niveau global de la série. Déjà gros bouleversement pour Ashito à un moment donnée de l’histoire (c’est donc ça ce que j’ai entendu avec le fameux tome 5 du manga) qui nous fait voir la série sous un nouvel angle. 

La série skip aussi volontairement quelques matches pour se concentrer sur les plus importants et ce qui permet de mieux apprécié l’évolution des joueurs dans le temps. J’ai cependant encore du mal avec le nom de tous les personnages, surtout que ceux-ci changent à presque tous les matchs. Mais même si je ne suis pas trop foot de base, j’ai trouvé la série bien plaisante à suivre. On a eu de bons enjeux, un peu de tension et quelques actions bien sympas.

Synopsis : Doté d’un tempérament de feu, le jeune Ashito Aoi aime le football plus que quiconque. Son rêve : devenir joueur professionnel ! Mais ses dons ne lui évitent pas une terrible déconvenue lors d’un match de coupe inter collèges. C’est à ce moment précis qu’un mystérieux inconnu l’interpelle, et lui propose de prendre son avenir en mains. Le destin du garçon qui s’apprête à révolutionner les sommets du football japonais opère alors un tournant décisif !

kakkou no iinazuke

A Couple of Cuckoos

J’en avais déjà brièvement parlé sur l’un des tomes du manga, mais j’ai eu beaucoup de mal avec cette seconde partie de l’animé. La ou la première partie donner une approche intéressante d’une romance, j’ai eu le sentiment que la suite rentre dans les clichés habituels et se diriger peu à peu vers le style de romance générique qu’on a habituellement le temps de voir. Ce qui est paradoxal parce qu’en lisant le manga je n’ai pas eu le même ressenti sur cette partie.

Que ce soit la sœur du protagoniste qui devient amoureuse du héros, Erika qui commence également à ressentir de la jalousie et Nagi qui se rend compte de rien, ou les personnages secondaires qui ne serve à rien, j’ai dû batailler pour regarder les épisodes chaque semaine. Après il doit y avoir des gens qui ont apprécié, mais je trouve dommage d’avoir une baisse de qualité après un début si prometteur.

Synopsis : Nagi est un élève sérieux passionné par ses études. Un jour, alors qu’il est en deuxième année, il découvre qu’il a été échangé à la naissance avec une fille.

Espérant garder leurs enfants biologiques et adoptifs, leurs parents décident qu’ils vont se fiancer pour pouvoir rester en famille. Mais Nagi est déjà amoureux d’une autre fille…

Moi qui voulais regarder plus assidûment les animés de saison pendant l’été c’était raté. Le pire c’est que L’automne va être encore pire vue tout ce qu’il sort. Globalement mon bilan des animés de l’été est que j’ai pris plus de plaisir de voir des suites d’animés que d’en découvrir des nouveaux, faut dire qu’avec les suites je savais déjà à quoi m’attendre, et que l’été était plutôt calme, ce qui est sûrement la raison pour laquelle on n’a pas eu de nouveauté si marquante. 

Sinon j’ai aussi pu voir d’autre animé, or ceux de saison, principalement des séries liée au manga/LN que j’ai lu pour comparer les 2 et avoirs quelques Screens. Mais il me reste encore trop de choses à voir, et clairement le temps me manque pour un jour arrivé à tout voir

Et vous qu’avez-vous pensé de se débrief des animés de la saison ? Quelle animé avez-vous vue de votre côté ? Êtes-vous du même avis que moi ? N’hésitez pas à me le faire savoir en commentaire.

.

Laisser un commentaire