Posted on

Une temporalité accélérée – A journey Beyond Heaven Tome 8

Tout d’abord merci à Yohan Leclerc pour ma traduction du titre.

Retour en fanfare de A journey Beyond Heaven, série toujours aussi cool à suivre et qui fournis de détail propice aux théories en tout genre. Alors que dans le précédent tome on assister à la destruction de l’institut scolaire Takahara et de la séparation des enfants dans différentes parties du monde par l’état, l’histoire et surtout la temporalité avance très vite dans ce 8eme tome.

Commençons déjà par Kiruko et Maru qui se retrouve dans un village de montage après avoir renversé un homme. Alors qu’il s’héberge temporairement dans les lieux, ces derniers se rendent au fond d’une grotte et découvrent un Hiruko enchaîné depuis plus de 400 ans. Alors qu’on pensait la menace des Hiruko toute récente (au moins depuis la catastrophe) découvrir qu’il en existait déjà depuis si longtemps ne fait que rajouter une couche de mystère en plus à ce récit déjà si riche. Par la suite, ils arrivent enfin à la ville de Nara et se rendent au centre du ministère des reconstructions ou devrait se trouver des informations sur le paradis que cherche Maru. Mais en chemin, ils sont tombés sur un Hiruko extrêmement dangereux que la population cherche à éliminer.

Changeons de point de vue pour voir un groupe d’enfant. NataNanoha et Mako. Alors que Nata avait retrouvé la mémoire à la fin du tome précédent et semblait agir bizarrement, on se rend rapidement que son esprit et celle de la responsable du jardin qu’on croyait mort. Sa destination n’est pas encore très claire, mais son objectif est clairement de transformer le monde en paradis suite à la grande catastrophe (on apprend qu’il s’agit de l’impact d’une météorite sur la terre) en supprimant tous les êtres impurs de ce monde. Mais on a encore du mal à savoir le but de la création de l’institut Takahara et la création d’enfant artificiel / des clones aux pouvoirs étranges.

3eme point de vue et sûrement celui qui nous en apprend le plus sur la temporalité, celui du professeur Sawatari et des élèves se trouvant encore dans les ruines de l’institut (KonaTakezukaÔmaKuku et Tokio). C’est par eux qu’on apprend l’origine de la destruction du monde et le but de créer des clones par l’institut. On a un grand intervalle de temps lors de ce passage, tout d’abord en apprend qu’on est en 2024 mais aussi qu’il s’est passé 4 mois entre l’attaque de l’armée sur l’institut et la destruction du monde. Mais le plus troublant et qu’on retrouve TakezukaÔmaKuku seul et dans une ville en ruine, certainement quelques mois/années plus tard. Kuku qui est atteinte de la même maladie que Tarao (un garçon mort au début de la série). Cette maladie qui va l’emporte et qui, je me demande, n’est pas liée à la transformation en Hiruko. D’ailleurs petite théorie comme ça, mais on a quelques pages ou on voit Kuku dans un endroit sombre et dans laquelle on avait déjà vu Mimihime par le passé, je pense que soit c’est ce lieu qui donne la maladie qui transforme en Hiruko, sois un genre de lieux spirituel où se trouvent tous ceux atteints de cette maladie.

Enfin dernier passage du côté de TakaMitoShiro et Mimihime ces derniers livrés à eux-mêmes mais qui reste solidaire dans les moments difficiles. Une théorie se valide cependant car Shiro est appelé Shun Usami (comme le docteur Usami). Taka et Mito décident de quitter le groupe pour se marier et on les retrouve quelques chapitres après plus adulte et avec un enfant en rencontrant le groupe d’Ôma.

Une intrigue toujours aussi plaisante à suivre et encore une foule de questions malgré de nombreux indices dissimulés ici et là, A journey Beyond Heaven joue son rôle à la perfection et arrive même après 8 tomes à donner envie d’en découvrir toujours plus !

Ôma, Mimihime et le Docteur Usami

Je voulais revenir sur une petite partie d’histoire, mêler à une théorie.

Depuis son introduction, Ôma a toujours eu un lien particulier avec Mimihime, cette première toujours embêtée par les autres à cause de ses lunettes qu’elle met pour cacher ses yeux et son pouvoir, Mimihime fut la première à la réconforter et vouloir être son ami à l’institut Takahara.

Ce n’est donc pas anodin de découvrir qu’un lien profond entre ces deux c’est créer. Mais malgré la distance qui les sépare à présent dans le manga, il y a quelque chose qui me questionne quant au changement soudain du groupe d’Ôma dons l’objectif est de retrouver Mimihime. On a pu constater le décès de Kuku morte de la même maladie qui a tué Tarao, maladie qui nous est expliquée dans le tome 4 par le Docteur Usami comme incurable et transformant les morts en monstre.

img 20220207 230839 min copie

On ne peut donc imaginer que l’objectif du groupe d’Ôma et de retrouver Mimihime afin d’utiliser son pouvoir qui permet de voir le futur et le passé afin de trouver un remède à la maladie. Qu’avec le temps et la réputation qu’aura acquise Shiro (Usami) afin de se faire appeler Docteur, cette dernière arrive à le retrouver. Mais qu’avec le temps Ôma et après Mimihime développent la maladie et aboutissent à ce qu’on a découvert dans le tome 4 du manga, c’est-à-dire l’enfermement d’Ôma transformer en Hiruko dans le sous-sol de l’hôpital et Usami qui essaye de garder en vie Mimihime coûte que coûte.

Synopsis

Suite à la destruction de l’institut scolaire Takahara, les enfants sont dispersés aux quatre coins du pays. C’est alors qu’un énorme tremblement de terre frappe. L’une d’entre eux, Nata, qui avait perdu la mémoire, semble depuis se comporter comme une certaine personne qu’on croyait morte… De leur côté, Maru et Kiruko sont à la recherche du centre de Nara de l’institut Takahara mais font d’étranges rencontres en chemin… La destruction du « paradis » a commencé et les deux univers se rapprochent à grands pas !

a journey beyond heaven tome 8

8 Replies to “Une temporalité accélérée – A journey Beyond Heaven Tome 8”

  1. BON ! Ca clarifie quelques éléments de ma lecture, mais ça reste complexe et ça continue de poser beaucoup de questions tout ça ! Ca demande une relecture de tout ce qui est déjà paru avant la sortie du tome 9, tant qu’à faire !

    1. Ça valide quelques théories mais en créer d’autre dans la foulée. Je pense qu’une relecture est en effet bénéfique avant le prochain tome. Surtout qu’il va y avoir des interactions entre plusieurs personnages

  2. Bonjour. J’ai beaucoup aimé vos articles sur cette série en particulier, mais j’aimerais vous parlez de certaines choses concernant vos articles en privé, si vous le permettez. Ne sachant pas comment vous joindre directement, vous pouvez me répondre à mon adresse mail. Merci. Bonne journée.

    1. Bonjour, merci pour votre commentaire.
      Vous pouvez sans soucis poser votre question sous l’article :), sinon vous pouvez également me contacter directement par Message privé sur Twitter dons le lien se trouve sur la droite de l’écran, ou tout en bas de la page si vous lisez l’article sur un téléphone

      1. Bonjour. En fait, je n’arrive pas à vous contacter sur twitter. C’est payant apparemment. Je suis navrée de le faire sur la place publique, mais vos articles sont plein de fautes et c’est assez désagréable à lire. C’est dommage, parce qu’ils sont intéressants. Je pourrais vous aider si vous voulez, je suis correctrice, mais pour cela il faudrait que l’on puisse communiquer. Dites moi si vous êtes intéressé ou non. Merci. Cordialement. J’ai d’autres théories aussi si ça vous intéresse:)

        1. Je suis désolé pour les fautes, j’ai beaucoup de mal avec les terminaisons de certains mots ou j’ai la mauvaise habitude. Normalement c’est corriger, n’hésitez pas à me signaler si vous en constaté d’autres, et j’essayerais de faire plus attention à l’avenir.
          Pour les théories, n’hésitez pas à les écrire en commentaires, ça pourra intéresser potentiellement d’autres personnes qui passeraient sur l’article 🙂

  3. Bonjour,
    merci beaucoup pour cet article et l’autre avec toutes les théories, c’est vraiment super! Je rajoute une proposition : la responsable du jardin a maintenant le corps de Nata, or le nouveau nom de Nata dans ce « dehors » est Mikura (tome 7). Même nom que la personne qui a « élévé » Maru. C’était peut-être mentionné dans un autre article mais je ne l’ai pas lu. Merci encore !

Laisser un commentaire